16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 11:19

Je m'appelle David Bolon, j'ai 30 ans et je suis l'heureux papa de 2 enfants. J'ai appris en Février 2011 que je souffrais d'une maladie appelée maladie de hodgkin, un lymphome avec diffusion osseuse diagnostiqué au stade 4/4. Ma première réaction après quelques minutes d'abattement a été de partir au combat et ensuite de préparer ce que j'appelle moi une contre-attaque. D'abord parce que je suis rancunier, mais aussi pour les autres, ceux que j'ai côtoyés et que je côtoie toujours qui se battent plus difficilement que moi et pour ceux qui "tombent au combat".

J'ai alors demandé à une cousine qui avait des connaissances dans le domaine de la photographie sur Toulouse si un photographe ne serait pas intéressé pour une séance photo et c'est Nicotoulouse qui a d'abord été choisi par nous deux puis qui a répondu favorablement à notre appel et nous a proposé un scénario que j'ai immédiatement validé.

Pourquoi cette séance ? J'ai pu constater de l'intérieur l'énorme fossé existant entre la réalité, les faits, et les gens (dans leur majorité, j'en faisais parti moi même) et leurs visions des choses.

Au cinéma ou dans les téléfilms par exemple une personne comme moi faisant une chimio lourde à entre 0,5 et 1% de chance de survie alors que dans la réalité (me concernant en tout cas) le pourcentage de guérison totale est de 72%, et lorsque le traitement s'est bien passé (ce qui est le cas) le pourcentage grimpe au-delà de 95%.... et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres.

Disons que les défaites sont beaucoup plus visibles que les victoires, pourtant les victoires sont plus fréquentes que les défaites, et souvent partant de cet état de fait (cancer = mort) certains malades baissent les bras trop vite et perdent leur combat. Il faut se moquer du Cancer, ne pas lui laisser la moindre chance, se battre bec et ongle le plus férocement possible et avec (pour ma part) de l'arrogance et de la sournoiserie (en gros il faut être le cancer de son propre cancer).

Dans cette séance photo nous confrontons la réalité brute du parcours d'un malade à l'idée que se fait la majorité des gens sur ce même parcours.

Ces deux réalités peuvent cohabiter au début car relativement semblables (sauf sur certains petits détails) mais finissent par s'entrechoquer violemment sur le final car trop différentes pour pouvoir cohabiter, donnant ainsi une situation que l'on pourra qualifier de surnaturelle.

Je n'en dis pas plus, je vous laisse découvrir en image le travail exceptionnel de Nicotoulouse et de tous les modèles ayant participé à ce projet ô combien éprouvant par moment, et ne vous demande qu'une seule chose : ce n'est que de la photographie, cependant si vous êtes choqués par certaines photographies ou tout simplement par le déroulement du scénario de la séance, la seule personne à questionner sur le pourquoi c'est moi et je vous invite à le faire le plus courtoisement possible bien entendu.

Bien à vous,

David Bolon

 

2011 06 12 Chimiotheravie 01
Diaporama : ICI

Avec David, Céline, Angélique, Patrice, Didier, Fabrice, Hélène, Lilifée, Louis, Marie, Sarah, Stéfany et Stéphane.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicotoulouse - dans Engagés
commenter cet article

commentaires